Marolle-Laclef et Lefranc frères

Marolle-Laclef et Lefranc frères, continuateurs

Attestations :

  • 1836-1838 : Marolle Laclef et Lefranc frères - 23, rue du Four Saint-Germain et 1, rue Princesse

Commentaires :

  • 1838 (mars) : encart publicitaire dans La Presse : "Laques de Smyrne. Nouvelles laques de garance, l'une d'un jaune capucine, précieux pour les carnations et les glacis ; les autres du rouge le plus pur et le plus foncé ; les brunes remarquables par leurs tons chauds et vigoureux. Très solides et d'un prix proportionnellement inférieur à celui de toutes les autres laques de garance. Elles se trouvent broyées à l'huile chez Brullon, rue de l'Arbre-Sec, 43 ; Lefranc, rue du Four-Saint-Germain, 23 ; Ricois, rue des Beaux-Arts, 8 ; Fabrique de Mme Gobert, rue Blanche, 3."

Partenaires commerciaux / dépositaire de :

  • 1838 : broyeurs et fournisseurs des laques de Smyrne de Mme Gobert

Bibliographie :

  • 1838 : La Presse, 2e année, 30 mars 1838, p. 4
  • 1839 : Francoeur, Louis-Benjamin, "Rapport (...) sur la fabrique de couleurs et peintures de MM. Lefranc frères, rue du Four-Saint-Germain, n° 23"BSEIN, 1839, p. 152-159
  • 1930 : Vernicolor (pseudonyme collectif de la famille Lefranc), Opinions d'un homme de couleur (hommage à Alexandre Lefranc), Paris, Lefranc, 1930
  • 1997 : Gianre, Émilie, Les archives de Lefranc & Bourgeois, rapport de recherche, Le Mans, Col’art international, c. 1997
  • 2011-2015 : Labreuche, Pascal, Paris, capitale de la toile à peindre, XVIIIe-XIXe siècle, préface de Jean-Pierre Babelon, Paris, CTHS/INHA, 2011 et 2015 (coll. "L’art et l’essai", n° 9), p. 294-298