Haro fils / Haro

“EXPOSITION de 1849 Médaille d’Argent / au GÉNIE des ARTS. / Ancienne Maison Haro. / HARO Fils Succr / Chimiste M.d de Couleurs Fines, / RESTAURATEUR de TABLEAUX / Inventeur d’un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l’Humidité / Rue des Petits Augustins 18 / F.g S.t G.in Paris.” au dos de Sophie Rude, née Frémiet, 1854 (Musée des Beaux-Arts de Dijon / Photo François Jay)
“EXPOSITION de 1849 Médaille d’Argent / au GÉNIE des ARTS. / Ancienne Maison Haro. / HARO Fils Succr / Chimiste M.d de Couleurs Fines, / RESTAURATEUR de TABLEAUX / Inventeur d’un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l’Humidité / Rue des Petits Augustins 18 / F.g S.t G.in Paris.” au dos de Sophie Rude, née Frémiet, 1854 (Musée des Beaux-Arts de Dijon / Photo François Jay)
marque à l'encre, 56 x 147 mm, "HARO Fils Succr. / CHIMISTE Fabt. de COULEURS FINES / Restaurateur de Tableaux. / Inventeur d'un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l'Humidité / 20 Rue Bonaparte / Fg St. Gn PARIS." toile originale de Perrault, Léon Jean Basile, La résignation, 1862 (Concours de la Tête d'Expression Peinte), ENSBA, TEP 38 (photo Pascal Labreuche 2012)
marque à l'encre, 56 x 147 mm, "HARO Fils Succr. / CHIMISTE Fabt. de COULEURS FINES / Restaurateur de Tableaux. / Inventeur d'un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l'Humidité / 20 Rue Bonaparte / Fg St. Gn PARIS." toile originale de Perrault, Léon Jean Basile, La résignation, 1862 (Concours de la Tête d'Expression Peinte), ENSBA, TEP 38 (photo Pascal Labreuche 2012)
marque à l'encre, 50 x 80 mm environ, au dos du parquetage de Saint-Etienne, Eugène Delacroix, 1860, Marunuma Art Park, en dépôt à The Museum of Modern Art, Saitama, Japon : « 2 Pr ... Paris ... Londres / au GENIE des Arts / ancienne maison Haro / HARO Fils Succr. / CHIMISTE Fabt. de COULEURS Fines / Restaurateur de TABLEAUX / [Inventeur d’un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l’Humidité / 20 Rue Bonaparte / Fg St . Gn PARIS.] " (photo © The Museum of Modern Art, Saitama 2012)
marque à l'encre, 50 x 80 mm environ, au dos du parquetage de Saint-Etienne, Eugène Delacroix, 1860, Marunuma Art Park, en dépôt à The Museum of Modern Art, Saitama, Japon : « 2 Pr ... Paris ... Londres / au GENIE des Arts / ancienne maison Haro / HARO Fils Succr. / CHIMISTE Fabt. de COULEURS Fines / Restaurateur de TABLEAUX / [Inventeur d’un Nouveau Système / de Toiles Inaltérables à l’Humidité / 20 Rue Bonaparte / Fg St . Gn PARIS.] " (photo © The Museum of Modern Art, Saitama 2012)

Etienne François Haro, fils de Jacques François Haro (1797-1844) et Angélique Honorine Clodilde Osmont, épouse Haro (1801-1869)

Enseigne : Au Génie des Arts

Dirigeants de l'entreprise :

  • Etienne François Haro (1827-1897)

Attestations : 

  • 1849 : Haro - 26, rue des Petits Augustins (actuel 20, rue Bonaparte)
  • 1850-1852 : Haro - 18, rue des Petits Augustins (changement de numérotation) (actuel 20, rue Bonaparte)
  • 1853-1855 : Haro - 20, rue Bonaparte (actuel 20, rue Bonaparte)
  • 1856-1867 : Haro fils - 20, rue Bonaparte
  • 1868-1881 : Haro - 20, rue Bonaparte et 14, rue Visconti (actuel 14, rue Visconti) (annonce comme marchand de tableaux et expert à partir de 1868)
  • 1882 : Haro (Au Génie des Arts) - 20, rue Bonaparte et 14, rue Visconti 

Brevets d'invention :

  • 1853 : Haro, 20, rue Bonaparte, fabricant de couleurs - système de préparation des couleurs qui les rend fixes et ingerçables

Spécialités :

  • inventeur d'une toile inaltérable à l'humidité

Expositions industrielles :

  • 1849 Paris (médaille d'argent)
  • 1851 Londres (Prize Medal)
  • 1855 Paris

Distinctions :

  • 1867 : légion d'Honneur (Etienne François Haro, grade de chevalier, 6 juin 1867)

Partenaires commerciaux / fournisseurs :

  • utilise les panneaux Tachet pour le marouflage des toile

Bibliographie :

  • 1921-1956-2014 : Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d'Estampes / Fondation Custudia
  • 1936 : Joubin, André, "Mr. Haro entre Ingres et Delacroix", L'Amour de l'Art, XVII, mars 1936, p. 85-93
  • 1961 : Johnson, Lee, "Delacroix's Rencontre de Cavaliers Maures", The Burlington Magazine, vol. 103, n° 703, octobre 1961, p. 416-421, 423
  • 1978 : Sauvaire, Nathalie, Le Rôle de la famille Haro, marchands de couleurs dans l’œuvre de Delacroix ; et les techniques picturales du peintre, maîtrise d’histoire de l’art, université de Paris-Sorbonne, 2 vol
  • 2001 : Constantin, Stéphanie, "The Barbizon painters: a guide to their suppliers", Studies in Conservation, vol. 46, 1, 2001, p. 49-67
  • 2003 : Augé, Louis, Claustrat, Frank, Dupont, Agathe, et al. Carolus-Duran, 1837-1917 (cat. exp.) Toulouse, musée des Augustins, 27 juin-29 septembre 2003, Paris, RMN, 2003, n° 32
  • 2004 : Roth-Meyer, Clotilde, Les Marchands de Couleurs à Paris au XIXe siècle, thèse à l’Université de Paris IV, vol. 3, p. 414-419
  • 2005-2014 : Essevaz-Roulet, Baptiste, La Rue Visconti 
  • 2006 : Entre Ingres et Delacroix : Étienne-François Haro, Arlette Sérullaz (dir.), exposition, Paris, musée national Eugène Delacroix, 24 février-15 mai 2006
  • 2007 : Labreuche, Pascal, "Précisions sur les liens de parenté unissant les Haro à Étienne Rey, et nouvelles hypothèses sur la date de fondation de la boutique Haro", Bulletin de la Société des amis du Musée national Eugène Delacroix, n° 5, avril 2007, p. 38-41
  • 2013 : Labreuche, Pascal, "Le visage de madame Haro, marchande de couleurs de Delacroix, enfin révélé"Bulletin de la Société des amis du Musée national Eugène Delacroix, 2013, n° 11, p. 94-98
  • 2015-2016 : Phan, Sina, "La pratique de la restauration au sein de la Maison Haro (1825/1826-1911)", Paris, Ecole du Louvre, mémoire de Master I, sous la direction d'Isabelle Cabillic et de Claire Gerin-Pierre, 2015-2016
  • 2016 : Shibuya, Taku, "Etienne-François Haro : marchand de couleurs et "ami" d'Eugène Delacroix", Bulletin of Saitama Prefectural Museum of History and Folklore, n° 10, mars 2016, p.59-72