Giroux (Alphonse)

marque à l'encre d'Alphonse Giroux au dos de la toile originale d'une huile de Franz Eybl, Vue de Rovigo, sans date, coll. part. (photo atelier Serge Tiers)
marque à l'encre d'Alphonse Giroux au dos de la toile originale d'une huile de Franz Eybl, Vue de Rovigo, sans date, coll. part. (photo atelier Serge Tiers)
marque à l'encre Alph. Giroux, 52 x 67 mm, au dos de la toile originale de Granet, François Marius, Intérieur de la Chapelle du château de Maintenon, galerie Talabardon et Gautier en 2008 (photo Pascal Labreuche 2008)
marque à l'encre Alph. Giroux, 52 x 67 mm, au dos de la toile originale de Granet, François Marius, Intérieur de la Chapelle du château de Maintenon, galerie Talabardon et Gautier en 2008 (photo Pascal Labreuche 2008)
marque Au Coq Honoré, Alphonse Giroux, au dos de la toile originale de Girard, Pierre, La mort de Laïos, 1830, concours de l'esquisse peinte de paysage historique, ENSBA, Esq ph p 9 (photo Pascal Labreuche 2012)
marque Au Coq Honoré, Alphonse Giroux, au dos de la toile originale de Girard, Pierre, La mort de Laïos, 1830, concours de l'esquisse peinte de paysage historique, ENSBA, Esq ph p 9 (photo Pascal Labreuche 2012)
marque à l'encre Au Coq honoré, Alphonse Giroux, au dos de la toile originale d'une peinture anonyme, Brigands Napolitains, sans date, coll. part. (photo Marguerite Parot Pettinotti 2013)
marque à l'encre Au Coq honoré, Alphonse Giroux, au dos de la toile originale d'une peinture anonyme, Brigands Napolitains, sans date, coll. part. (photo Marguerite Parot Pettinotti 2013)
étiquette Alph. Giroux & Comp.ie, au dos du carton de montage d'un lavis sur papier d'Ingres, Jean Auguste Dominique, Psyché et Amour, sans date, Galerie Hubert Duchemin en 2013 (photo Pascal Labreuche 2013)
étiquette Alph. Giroux & Comp.ie, au dos du carton de montage d'un lavis sur papier d'Ingres, Jean Auguste Dominique, Psyché et Amour, sans date, Galerie Hubert Duchemin en 2013 (photo Pascal Labreuche 2013)
rue du Coq, Plan de Turgot, 1739 (Source gallica.bnf.fr)
rue du Coq, Plan de Turgot, 1739 (Source gallica.bnf.fr)
encart publicitaire A. Giroux, La Quotidienne, no 358, mercredi 24 décembre 1834, p. 4 (source : BnF - RetroNews)
encart publicitaire A. Giroux, La Quotidienne, no 358, mercredi 24 décembre 1834, p. 4 (source : BnF - RetroNews)
Alphonse Giroux et Cie, Invitation aux Salons d'exposition, montrant les locaux du boulevard des Capucines (by courtesy of Daniel Lucian, Antique Box Guide)
Alphonse Giroux et Cie, Invitation aux Salons d'exposition, montrant les locaux du boulevard des Capucines (by courtesy of Daniel Lucian, Antique Box Guide)
boîte de pigments de la maison Alphonse Giroux, années 1800 (archives et photo Lefranc & Bourgeois, Le Mans)
boîte de pigments de la maison Alphonse Giroux, années 1800 (archives et photo Lefranc & Bourgeois, Le Mans)
étiquette de la maison Alphonse Giroux, au dos de l'habillage d'une huile sur panneau du XVIIIe siècle - Giroux a probablement agi comme encadreur (photo (c) Frédérique Maurier 2013)
étiquette de la maison Alphonse Giroux, au dos de l'habillage d'une huile sur panneau du XVIIIe siècle - Giroux a probablement agi comme encadreur (photo (c) Frédérique Maurier 2013)
dos du montage original d'un dessin d'Alexandre Evariste Fragonard : « AU COQ-HONORÉ, / ALPHONSE GIROUX, / Rue du Coq Saint-Honoré, No. 7, à Paris. / Magasin de toutes espèces de Papiers de France et de / Hollande et généralement tous les objets utiles à la Pein- / ture à l’huile, la Miniature, le Dessin, le lavis et la / fourniture des Bureaux. Fabrique de Glaces, Médaillons / et Bordures dorées apprêtées pour Tableaux et enca- / drement d’Estampes. Collection choisie de Tableaux / anciens et modernes. »
dos du montage original d'un dessin d'Alexandre Evariste Fragonard : « AU COQ-HONORÉ, / ALPHONSE GIROUX, / Rue du Coq Saint-Honoré, No. 7, à Paris. / Magasin de toutes espèces de Papiers de France et de / Hollande et généralement tous les objets utiles à la Pein- / ture à l’huile, la Miniature, le Dessin, le lavis et la / fourniture des Bureaux. Fabrique de Glaces, Médaillons / et Bordures dorées apprêtées pour Tableaux et enca- / drement d’Estampes. Collection choisie de Tableaux / anciens et modernes. »
marque à l'encre "ALPH. GIROUX / A PARIS" au dos de la toile originale de Robert Léopold Leprince, Paysage montagneux, animé, 1823 (photo Galerie Cerca Trova 2014)
marque à l'encre "ALPH. GIROUX / A PARIS" au dos de la toile originale de Robert Léopold Leprince, Paysage montagneux, animé, 1823 (photo Galerie Cerca Trova 2014)

Maître de Jeanne (Alexandre)

Enseigne : Au Coq Honoré

Dirigeants de l'entreprise :

  • François Simon Alphonse Giroux (1776-1848), dit Alphonse Giroux père
  • Olympe Giroux (?-1831), son fils
  • André Giroux (1801-1879), son fils
  • Alphonse Gustave Giroux (1809-1886), dit Alphonse Giroux fils
  • Ferdinand Duvinage (1813-1876), cousin d'Alphonse Giroux fils

Attestations (*) :

* raisons sociales attestées dans la rubrique "couleurs (marchands et fabricants de), voir Commentaires ci-dessous

  • 1800 (vers) : début probable de l'activité1807-1808 : Giroux - 7, rue du Coq Saint-Honoré (actuel 1, rue de Marengo)
  • 1809-1813 : Giroux (Alph.) et comp. - 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1816-1818 : Giroux (Alphonse) - 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1819-1826 : Giroux (Alph.) - 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1827-1832 : Giroux (Alphonse) et co. - 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1833-1837 : Giroux (Alph.) père - 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1838 : Giroux père - 7, rue du Coq Saint-Honoré 
  • 1839-1840 : Giroux (A.) : 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1841 : Giroux (A.) et Cie : 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1842 : Giroux et co. : 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1843-1850 : Giroux (A.) et Cie : 7, rue du Coq Saint-Honoré
  • 1851-1853 : Giroux (A.) et Cie : 3, rue du Coq Saint-Honoré (changement de numérotation, actuel 1, rue de Marengo)
  • 1854 : Giroux (A.) et Cie : 14, boulevard Poissonnière ("maison du Pont-de-Fer") (actuel 24, boulevard Poissonnière)
  • 1855-1856 : Giroux (A.) et Cie : 43, boulevard des Capucines (actuel 43, rue des Capucines, à l'angle de la rue des Capucines)
  • 1857-1861 : Giroux (A.) : 43, boulevard des Capucines
  • 1862-1863 : Giroux (A.) et Cie : 43, boulevard des Capucines

Brevets d'invention :

  • 1818 : Giroux Alphonse, 7, rue du Coq Saint-Honoré, négociant - instrument d'optique appelé transfigurateur ou kaléidoscope perfectionné
  • 1833 : Giroux Alphonse et compagnie, 7, rue du Coq Saint-Honoré, négociant - appareil d'optique nommé par les auteurs phénakisticope

Commentaires :

  • 1800 (vers) : début de l'activité selon le catalogue Giroux de 1816 : "Le commerce de tous les objets relatifs à la peinture, que j'exerce depuis seize ans, m'a donné souvent les occasions de suivre mes spéculations en tableaux et d'en acquérir un assez grand nombre."
  • 1807-1809 : la boutique de Giroux est contiguë à celle de son homologue Coiffier
  • Les dénominations sont très fluctuantes d'année en année au sein d'une même rubrique des annuaires, et la maison utilise en outre des dénominations différentiées selon ses activités (par exemple, en 1838, "Giroux père" marchand de couleurs et "Giroux et comp." marchand et restaurateur de tableaux ; en 1842, "Giroux et co." marchand de couleurs et "Giroux (Alphonse) et co." marchand et restaurateur de tableaux
  • 1819 (décembre) : annonce dans le Constitutionnel : "Les Femmes et les Fleurs, almanach dédié aux dame. Prix, 1 fr. cartonné 1 fr. 25 c. avec filets d'or : 1 fr. 50 c. acec large dentelle. A Paris, chez A. Giroux, rue du Coq Qaint-Honoré, n. 17. (...)"
  • 1820 (décembre) : article dans le Journal des Débats : "Nous touchons à la veille du jour de l'an : Paris a étalé ses richesses, et la foule des acheteurs se précipite dans ses innombrables magasins (...). En première ligne, figure la maison de M. A. Giroux, rue du Coq Saint-Honoré, no 17. Six salons de plein-pied (sic), élégamment ornés et décorés de tableaux des différentes écoles, présentent aussi successivement aux regards et à l'admiration des curieux, tout ce que l'industrie la plus ingénieuse et le goût le plus élégant inventent chaque jour, dans le siècle de lumières et de perfectionnement : des bronzes dorés (...), des jouets d'enfant, des tours de société (...). Aussi, c'est là que, depuis plusieurs jours, les équipages les plus brillans de la capitale viennent s'arrêter. (...)"
  • 1823 (décembre) : articles dans le Journal des Débats et Le Moniteur universel : "Mme la duchesse de Berry a daigné visiter, il y a quelques jour (sic), les beaux magasins de M. A. Giroux, rue du Coq Saint-Honoré. Le goût qui a présidé à la décoration, le luxe et la variété des nombreux objets qu'ils contiennent ont paru frapper S. A. R. (...)"
  • 1825 (décembre) : article dans la Quotidienne : "S. A. R. MADAME, duchesse de Berri (...) a fait aujourd'hui beaucoup d'emplettes aux magasin du Petit Dunkerque, chez M. Thomire, marchand de bronzes, chez M. A. Giroux, rue du Coq, et chez MM. Sazerac et Duval, dans les galeries de l'Opéra"
  • 1827 (décembre) : article dans la Gazette de France : "(...) A la tête des plus beaux établissements publics où l'on remarque en ce moment un redoublement d'activité, nous plaçons les magasins de M. A. Giroux, rue du Coq-Saint-Honoré. Nous cherchons vainement dans une autre capitale un établissement qui puisse supporter la comparaison : tout ce que la bijouterie, la tabletterie, le cartonnage, l'art du bronzier peuvent produire de plus élégant, de plus gracieux, s'y trouve réuni. (...)"
  • 1830 (mai) : annonce dans Le Constitutionnel : "ARCSOLS, ou Nouveaux transparens peints à l'huile sur papier, pouvant s'adapter aux différentes grandeurs de carreaux. Ces nouveaux préservateurs du soleil ne laissent rien à désirer, tant par l'élégance et la légéreté que par leur prix modéré. Les dépôts chez Mrs. A. Giroux, rue du Coq-Saint-Honoré ; Susse, place Bourse ; Bazar incendié, boul. Italien, n. 23."
  • 1833 (juin) : annonce dans le Journal des Débats : "La maison A. Giroux, rue du Coq-Saint-Honoré, à Paris, rappelle au public la supériorité de ses fournitures de bureau et d'administrations, ses papiers pour le dessin, pour l'écriture, et ses papiers à lettres anglais et français, sur lesquels, d'après une nouvelle invention, elle offre de timbrer le chiffre seul ou le chiffre avec couronne des personnes qui en feront la demande ; cette nouveauté, de fort bon goût, qui n'augmente, pour ainsi dire, pas le prix du papier, a été accueillie avec grand succès."
  • 1834 (décembre) : annonces à l'occasion des étrennes : "A. GIROUX, Rue du Coq, 7. Essuie-plumes et poussas Du célèbre DANTAN. Librairie pour Nouvel An, grande Maroquinerie, beaux Albums. Ecrans chinois; Presse-Papier pour magistrats, militaires, docteurs et artistes."
  • 1847 : Notable commerçant
  • 1850 : la maison disparaît des rubriques "marchands de tableaux" et "restaurateurs de tableaux"
  • 1860 (21 juillet) : Giroux père et fils vendent le fonds de commerce à Ferdinand Duvinage (Starcky 2014 p. 72)

Expositions industrielles :

  • 1834 Paris
  • 1839 Paris
  • 1849 Paris
  • 1855 Paris

Partenaires commerciaux :

  • 1844 (à partir de) : "seuls dépositaires de Newmann de Londres"

Bibliographie :

  • 1816 : Exposition des Tableaux anciens et modernes, par M. Alphonse Giroux (...) rue du Coq St.-Honoré, No. 7, Paris, 1816
  • 1819 : Le Constitutionnel, Journal du Commerce, politique et littéraire, samedi 4 décembre 1819, p. 4
  • 1820 : Journal des Débats politiques et littéraires, 28 décembre 1820, p. 4
  • 1823 : Journal des Débats politiques et littéraires, samedi 27 décembre 1823, p. 3
  • 1823 : Le Moniteur universel, no 362, dimanche 28 décembre 1823, p. 3
  • 1825 : La Quotidienne, no 359, dimanche 25 décembre 1825, p. 2
  • 1827 : La Gazette de France, no 363, samedi 29 décembre 1827, p. 2
  • 1830 : Le Constitutionnel, Journal du Commerce, politique et littéraire, no 137, lundi 17 mai 1830, p. 4
  • 1833 : Journal des Débats politiques et littéraires, samedi 29 juin 1833, p. 4
  • 1834 : La Tribune politique et littéraire, 6e année, no 291, mardi 16 décembre 1834, p. 4
  • 1834 : La Quotidienne, no 358, mercredi 24 décembre 1834, p. 4
  • 1983 : Whiteley, Linda, "Art et commerce d'art en France avant l'époque impressionniste", Romantisme, no 40, 1983, p. 65-76
  • 2008 : Maréchal, Marie-Christine, "Alphonse Giroux (1776-1848), fournisseur pour artistes et restaurateurs", Techné, no 27-28, 2008, p. 71-78
  • 2011 : Maison, Marc, "Mme Veuve Ferdinand Duvinage et la maison Alphonse Giroux", site Internet, consulté le 6 octobre 2014. URL : http://japonisme.marcmaison.com/index.php/Mme_Veuve_Ferdinand_DUVINAGE_e...
  • 2013 : Simon, Jacob, "Alphonse Giroux", British artists' suppliers, National Portrait Gallery, URL : http://www.npg.org.uk/research/programmes/directory-of-suppliers/g.php
  • 2014 : Starcky, Isabelle, "La maison Alph. Giroux, une maison de luxe au XIXe siècle", L'Estampille / L'Objet d'art, no 502, juin 2014, p. 66-73